Le cancre

Publié le par philia

                                                                                     



        
Il dit non avec la tête
   mais il dit oui avec le coeur
    il dit oui à ce qu'il aime
     il dit non au professeur
      il est debout
       on le questionne
        et tous les problèmes sont posés
         soudain le fou rire le prend
         et il efface tout
        les chiffres et les mots
       les dates et les pièges
      et malgré les menaces du maître
     sous les huées des enfants prodiges
    avec des craies de toutes  les couleurs
   sur le tableau noir du malheur
  il dessine le visage du bonheur.

            Jacques  PREVERT     
Paroles


undefinedPlus de bonnet d'âne, ni de pancarte, ni de fouet, ouf! on l'a échappée belle!
Plus de tableau noir ni de craies, des tableaux blancs et des feutres!
Plus de cancres, "élèves paresseux et nuls", quoique... certains continuent à dire que si!


Des larmes encore parfois, toujours difficile de cacher la déception d'une mauvaise note,
Mais les cancres ont-ils jamais existé, sinon aux yeux des maîtres (dominus, non magister!) et des prodiges?


Le cancre de Prévert a bien des talents, et surtout il a un coeur.
Puisqu'il faut mettre une note: 20/20, juste pour son fou rire.



Publié dans Just for fun

Commenter cet article

Deezer 22/01/2008

Je crois que c'est pour moi...
Malgré mon peu de goût pour la lecture je le connais ce poème de Prévert.
Mais Meunier l'avait dit, les papas sont toujours trop sévères.

Valentin 24/01/2008

Connaissant le poème de Prévert, je pense que des élèves de ce genre existent encore aujourd'hui, mais l'école en 2008 n'est plus ce qu'elle était du temps de Prévert, ça c'est certain! Le mot cancre n'est (n'était?) utilisé que par les professers et les maîtres; en effet, les camarades de classe de tel cancre ont-ils jamais désigné cet élève par ce terme? J'en doute personnellement (si l'on est observateur, par ailleurs, on peut lire en bas de l'illustration "Ce qu'il ne faut pas être").
Le cancre de Prévert serait le cancre idéal de l'école de l'époque. Mais existait-il réellement? Aujourd'hui, on trouve plutôt plusieurs élèves ayant chacun quelques-uns de ces défauts (ou qualités, selon le point de vue). Pour reprendre un exemple que vous connaissez, je modifierais les 2 derniers vers en "Sur le tableau blanc de la salle de philo, il dessine le signe de Batman"... JOKE!
Plus sérieusement, je suis convaincu que cet élève décrit par Prévert se retrouverait aujourd'hui dans le mélange de plusieurs élèves. Mais peut-on encore parler de "menaces du maître" et d'"enfants prodiges"?
A réfléchir...

Fanny 30/01/2008

Avez-vous lu "Chagrin d'école" de Daniel Pennac ?
C'est tout simplement l'histoire d'un cancre qui devient professeur de français pour démontrer aux cancres qu'ils ne le sont pas autant qu'ils le pensent ! Et il y arrive... Méthodes et secrets d'un vieux loup de mer qui a obtenu le prix Renaudot en 2007 pour cet ouvrage. C'est pourquoi, je vous le recommande chaudement !